Livre bilingue : Petites histoires excentriques de Mark Twain
16510
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-16510,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Eccentric Little Stories / Petites Histoires excentriques – Mark Twain

À propos de cette oeuvre

MARK TWAIN ET SON ŒUVRE

 
Mark Twain, Samuel Langhorn Clemens de son vrai nom est né dans le Missouri en 1835, le sixième d’une famille de sept enfants. Après la mort prématurée de son père, il devient apprenti imprimeur, puis pilote sur le Mississippi. Cette expérience lui fournira l’origine de son pseudonyme : “mark twain” est un terme de batelier signifiant “marque deux (brasses)”, soit la profondeur suffisante pour naviguer.
Lorsque la Guerre de Sécession éclate, Mark Twain s’engage dans un bataillon de soldats confédérés, mais peu belliqueux il déserte au bout de deux semaines. Il s’installe alors dans le Nevada avec son frère, et commence à écrire. The Celebrated Jumping Frog of Calaveras County est publiée en 1865 et connaît un grand succès. Mark Twain décide alors de faire carrière dans la littérature qu’il qualifie “de bas étage”, c’est à dire humoristique. Il voyage partout aux US, glanant l’inspiration pour ses nouvelles, avant de s’installer à New York, où il travaille comme journaliste.
Il rencontre et épouse Olivia Langdon. En 1872, Mark Twain publie Roughing It (A la dure), le récit de ses années dans l’Ouest. Ce premier livre connaît un grand succès. Il est rapidement suivi de The Adventures of Tom Sawyer (Les Aventures de Tom Sawyer) et de son chef d’oeuvre, The Adventures of Huckleberry Finn (Les Aventures d’Huckleberry Finn).
En quelques années Mark Twain devient célèbre. Il écrit beaucoup, à la fois des romans et des nouvelles ce qui lui permet de vivre. Malheureusement il fait aussi plusieurs investissements désastreux, ce qui rend sa situation financière précaire. De plus, il a l’impression d’être prisonnier de la personnalité de Mark Twain, d’être considéré seulement comme un écrivain humoristique, et donc de ne pas pouvoir explorer d’autres facettes de son talent.
En 1894, il publie son roman The Tragedy of Pudd’nhead Wilson and the Comedy of Those Extraordinary Twins (La Tragédie de Pudd’nhead Wilson et la comédie des deux jumeaux extraordinaires), qui s’éloigne de son style habituel. Cette oeuvre qui dénote un style mûri rencontre un grand succès auprès des lecteurs. Il s’embarque ensuite dans un tour du monde d’un an, pendant lequel il donne plusieurs conférences.
A la fin de sa vie, il se trouve très éprouvé par la mort successive de sa fille et de sa femme. Amer et désabusé, il se consacre alors à l’écriture d’essais sur la condition humaine et les problèmes raciaux aux Etats-Unis. Il meurt en 1910, en ayant écrit jusqu’à la veille de sa mort.

RÉSUMÉS

 
Cannibalism in the Cars / Cannibalisme en voyage (1868) 14 pages
Deux hommes font connaissance dans un wagon. L’un d’eux connaît tous les dessous de la vie politique et entreprend de raconter à son voisin une histoire inédite… En 1853, parti de St Louis pour se rendre à Chicago, il se retrouva bloqué par la neige à bord d’un train. Les voyageurs, coincés, ressentirent vite une faim dévorante…

 
How to Tell a Story / Comment on raconte une histoire (1897) 8 pages
Petit bijou dans lequel Mark Twain disserte de manière hilarante sur l’art de raconter une histoire drôle !

 
What Stumped the Bluejays / Les Geais bleus (1880) 7 pages
Jim Baker, mineur dans les montagnes de Californie comprend le langage des animaux et plus particulièrement des geais qui sont de beaux parleurs. Cette capacité lui a permis d’assister à une scène pas comme les autres qu’il nous raconte.

 
The Celebrated jumping Frog of Calaveras County / La Célèbre grenouille sauteuse du comté de Calaveras (1865) 9 pages
Notre narrateur rend visite à Simon Wheeler pour s’enquérir des nouvelles d’un ami d’ami : Léonidas W. Smiley, qu’il soupçonne secrètement de n’avoir jamais existé. Joueur invétéré que ce soit courses de chevaux, combats de chiens, de coqs, Smiley apprivoise des animaux en tout genre. On dit même qu’il possède une grenouille sauteuse extraordinaire nommée Daniel Webster.

 
Extracts from Adam’s Diary / Extrait du journal d’Adam (1893) 15 pages
Cette nouvelle, divisée en jours de la semaine, revisite de manière humoristique et inattendue le mythe du péché originel du point de vue d’Adam.

 
Two Little Tales / Deux petites histoires (1901) 17 pages
Le narrateur rencontre un de ses amis, très énervé contre le ministère du Cuir : le ministre refuse de le recevoir et ignore ses lettres, alors qu’il détient une invention capitale pour l’armée. Le narrateur entreprend alors de lui démontrer qu’il ne s’y prend pas de la bonne manière, à l’aide d’une petite histoire.

 
An Encounter with an Interviewer / Une interview (1874) 5 pages
Mark Twain se moque allègrement des journalistes et de leurs interviews.

 
A Petition to the Queen of England / Une pétition à la reine d’Angleterre (1887) 7 pages
Vivant à Londres, notre auteur reçoit un avis d’imposition du gouvernement anglais sur son activité d’écrivain. Indigné, il adresse une pétition virulente à la reine, afin de lui démontrer qu’il n’est pas imposable. Ce petit texte permet à Mark Twain non seulement de montrer tout son humour et sa finesse d’esprit, mais aussi de rendre un vibrant hommage à la vocation d’écrivain.

 
The Million Pound Bank Note / Un pari de milliardaires (1893) 34 pages
Le narrateur débarque à Londres sans le sou. In extremis, il est choisi par deux frères excentriques pour faire l’objet d’un pari : ils lui remettent un billet d’un million de livres, avec pour consigne de le ramener intact un mois plus tard. S’il réussit, sa fortune est assurée…

 

À SAVOIR

 
Mark Twain est l’un des premiers écrivains américains à introduire des éléments de dialecte dans son oeuvre. Il retranscrit à la fois le dialecte sud américain (entendu sur le Mississippi ou dans les mines du Nevada), mais aussi le dialecte de la population afro-américain, lui donnant ainsi un véritable statut. Il n’hésite pas à distordre la grammaire et l’orthographe, et à introduire des marqueurs d’oralité, notamment des jeux de mots. Son écriture est nette, précise, très influencée par son expérience journalistique ; elle correspond au niveau A2.
 
Traduction : François de Gaïl
Traduction : Gabriel de Lautrec pour La Célèbre grenouille sauteuse du comté de Calaveras, Le journal d’Adam et Une interview.
115 pages
 
Livre bilingue avec système d’aide interactif disponible sur l’application Yesbook (Google Play et App Store).
Prix : 4.49€

 

Découvrez le concept Yesbook

 


Catégorie
Américain, Nouvelle